Les anti-GCO tiennent bon à Kolbsheim, après l'evacuation de la ZAD du moulins. En deux semaines, deux décisions de justice concernant l'abattage des arbres et le début des travaux leur donnent pour l'instant raison. Pendant ce temps, la Ville de Strasbourg serait prête à vendre des terrains destinés aux fameuses "mesures de compensation". Mais peut-être que le gouvernement a une meilleure idée ?

(Mon tout premier François de Rugy. Pas évident après trois jours de festival dans les pattes !)

 

2018