29 décembre 2011

Marine le Pen ratisse à gauche

Vieux dessin à propos d'un vieil article (15 jours, au moins !) du Monde. Toutes les voix étant bonnes à prendre, le FN essaierait de séduire les déçus des partis gouvernementalistes. Ca concerne l'UMP, mais aussi les électeurs lassés du PS, qui pourraient réfléchir deux fois avant de glisser dans l'urne un bulletin frappé du nom de Méluche. Conclusion : Marine le Pen considèrerait l'électeur en colère comme une sorte d'abruti donnant sa voix non pas au candidat ayant le programme le plus pertinent, mais à celui qui brait le plus fort, et devant le plus de journalistes possible. En espérant qu'elle se trompe...

  Pour le reste, je n'aime vraiment pas ce dessin, qui pue l'humour intello de gôche. Un dessinateur (Sergio qu'il s'appelle, cf les liens à droite) me disait que dans Zélium, il avait l'impression de prêcher pour des convaincus. Pas tellement utile en somme. Parfois j'ai l'impression de faire pire, c'est à dire de prêcher pour des initiés qui pourront rigoler très fort pour montrer qu'ils ont compris le crobard.

 

Marine_le_Pen_gauche_001