Changement de plateforme !

Nouveau site, tout beau, tout neuf, qui sent bon le plastique sorti d'usine ! Je vais quand même continuer à poster régulièrement ici. Le nouveau site servira de book.

Ça se passe par là, en cliquant sur l'image.

dessins en pagaille

 

 

Posté par Caricactus à 12:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,


20 septembre 2018

GCO : Veni, vidi, presque Vinci

Les anti-GCO tiennent bon à Kolbsheim, après l'evacuation de la ZAD du moulins. En deux semaines, deux décisions de justice concernant l'abattage des arbres et le début des travaux leur donnent pour l'instant raison. Pendant ce temps, la Ville de Strasbourg serait prête à vendre des terrains destinés aux fameuses "mesures de compensation". Mais peut-être que le gouvernement a une meilleure idée ?

(Mon tout premier François de Rugy. Pas évident après trois jours de festival dans les pattes !)

 

2018

 

10 septembre 2018

Neustadt : Fabienne Keller veut un parking, et vite !

C'était une promesse du maire actuel, Roland Ries, aux commerçants de Strasbourg : il y aura bien un parking de construit sous son mandat 2017-2020. Le projet est toujours en étude, mais traîne. Il faut dire que l'essentiel de sa politique jusque là a conduit à chasser la voiture du centre ville, et qu'un nouveau parking ressemblerait à un pas en arrière. Qu'importe, cela ressemble à du pain béni pour l'opposition.

218

05 août 2018

Les personnes âgées à l'épreuve de la canicule

J'ai un ami qui poste ses photos de vacances sur Facebook. Beaucoup de photos de vacances. Trop de photos de vacances. En plus il sait cadrer et faire des photos propres, donc ça fait encore plus envie. L'enfoiré. Mais l'heure de la vengeance est venue.

 

2018


23 juillet 2018

Retour d'Italie

Alors finalement, je trouve que Canalblog c'est plutôt bien pour le référencement et l'upload illimité d'image. Le site Wordpress me servira plutôt de book, j'y mettrai mes meilleurs dessins.

 

Je reviens d'Italie, et pendant mes vacances en Sicile j'ai beaucoup pensé à cette excellente web-série, "Les Ritals". L'histoire de deux Italiens partis s'installer à Paris pour le boulot. Federico l'enthousiaste, cultivé, sociable, ouvert et optimiste au point d'en être agaçant, et Svevo le sarcastique. Lui n'est pas franchement content d'être à Paris, les terrasses à l'ombre du Colisée de Rome lui manque (l'ombre du Colisée n'atteint peut-être pas les terrasses, même en fin d'après-midi. On s'en fout, c'est pour l'image). Au cours de leurs aventures, on les voit grimacer à chaque fois qu'un Parisien leur dit que finalement, la France et l'Italie ne sont pas si différentes, se heurter à quelques incompréhensions culturelles (c'est quoi un bidet ?!), et démonter avec une efficacité redoutable le mythe de la cuisine française. Leur expatriation et leur déracinement les amène à se questionner finalement sur qui ils sont et sur leur identité, avec des introspections que Cédric Klappisch ne renierait sûrement pas (voilà, ça c'est pour le côté cultureux de Federico). Bref, allez voir par vous même, c'est une vraie bouffée d'air dans le Youtube game entre les pranks de lycéens et les unboxings à la con. Je vous mets la vidéo du premier épisode.

Ritals - S01 - Ep.01 - Il bidet [sub FRA/ENG]

 

Si j'en viens là, c'est parce que mes vacances m'ont permis de confirmer quelques impressions que j'avais eu en regardant cette série et en me bourrant la gueule avec des Erasmus italiens. L'Italie serait finalement une sorte de France extrêmiste, dont les qualités et les défauts auraient été étirés au maximum... À moins que ça ne soit les Français, qui seraient en fait des Italiens modérés. Ce n'est que mon point de vue largement formaté par des années d'histoire géo où on m'a présenté la France comme le carrefour de l'Europe entre Latins, Francs et Saxons, catholiques et protestants, Bourbons et Habsbourg, Médicis et Ligue Hanséatique... Mais je l'aime bien. (English version below, coz I'm generous).

 

2018

2018

 

17 juin 2018

GCO : Vinci derrière les bleus

Avec la coupe du monde a commencé le mois des coups fourrés en loucedé. Vinci a fait convoquer les zadistes de Kolbsheim par la gendarmerie au tribunal. Le but, mettre fin à l'occupation du chantier du Grand Contournement Ouest et commencer la construction de la portion d'autoroute au plus vite. Plus d'infos en cliquant sur le dessin.

2018






13 juin 2018

Peinture : BHL guidant la liberté guidant le peuple

Heureux propriétaire d'une tablette graphique, je tente une petite nouveauté : parodier des oeuvres d'arts en y incrustant de nouveaux éléments pour changer leur sens. J'ai commencé avec un classique.

2018

 

 

Une variante sympa, mais qui ne donne pas à notre Bernard-Henri national la place qu'il mérite :

2018

12 juin 2018

Probité et déontologie, le strip auquel vous avez échappé dans Rue89 Strasbourg

Ancien étudiant de Sciences Po Strasbourg, je me désolidarise totalement des prises d'intérêts illégales, des conflits d'intérêts et des déclarations d'intérêts incomplètes ou inexistantes imputables à des noms qui figurent à côté du mien dans un quelconque annuaire des anciens. Partisan d'un sciencepisme modéré compatible avec les valeurs de la République, j'appelle les Français à garder leur sang froid et à ne pas faire d'amalgame entre les sciencepistes honnêtes pour la plupart, et une minorité radicalisée.

2018

11 juin 2018

Le déontologue de la région Grand Est a du boulot (lui)

Contrairement à son collègue strasbourgeois, le professeur Patrick Touzé qui officie comme déontologue à la région Grand Est a du pain sur la planche ! Il a du se pencher sur le cas de la Vice-Présidente de la région Lilla Merabet. L'intéressée a dû quitter Semia, l'incubateur de start-ups de la région qui soutenait... La start-up de son compagnon ! À sa décharge, le soutien avait été décidé avant sa prise de fonction. Notre ami déontologue a néanmoins la lourde tâche de rappeler quelques principes d'hygiène démocratique aux élus de la région, et de veiller à ce que ceux-ci agissent en conséquence. Pendant ce temps, son collègue strasbourgeois Patrick Wachsmann attend patiemment d'être saisi sur un éventuel dossier litigieux... Depuis les dernières législatives où il a dû régler quelques altercations de cour de récré, le professeur de droit à l'université de Strasbourg s'ennuie ferme.

(Plus d'infos en cliquant sur le dessin).

2018-06-08-os-a-ronger-reduit