Changement de plateforme !

Nouveau site, tout beau, tout neuf, qui sent bon le plastique sorti d'usine ! Je vais quand même continuer à poster régulièrement ici. Le nouveau site servira de book.

Ça se passe par là, en cliquant sur l'image.

dessins en pagaille

 

 

Posté par Caricactus à 12:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,


15 octobre 2018

Clinique Rhena : un coeur gros comme ça

La ville de Strasbourg à mis 20 millions d'euros dans une clinique privée dont les médecins vont pratiquer le dépassement d'honoraires. Oui mais voilà, la clinique concurrente n'a que très peu apprécié le fait que la Rhena tente de débaucher son équipe de cardiologues, et a multiplié les recours juridiques. L'agence régionale de santé refuse d'appuyer la Rhena, le maire de Strasbourg Roland Ries espère bien un retour sur investissement... Cliquez sur le dessin pour connaître toute l'histoire.

2018

07 octobre 2018

Le communautarisme, c'est les autres !

Il est de bon ton en Alsace d'en faire des caisses sur la région Grand Est. Mais quand j'entends un Alsacien me bourrer le mou avec son Folklore, son identité et sa culture chauvine dans une espèce d'allemand mal dégrossi, il me prend une brusque envie de fumer ses géraniums et de repeindre ses petits colombages à la patine rose. Il n'y a rien qui m'irrite plus que la fierté imbécile d'être né ou d'habiter quelque part.

 

2018

2018

01 octobre 2018

Le Bas-Rhin soigne ses Ehpad

Face à la situation critique de ces maisons de retraite médicalisées, le département du Bas-Rhin a promis des mesures d'urgence chiffrées à 4,5 millions d'euros.

On plaisante beaucoup sur l'âge avancé de Gérard Collomb au niveau national. Mais c'est oublier un peu vite que le maire de Strasbourg, Roland Ries, est son aîné de deux ans. Contrairement à son collègue lyonnais, il a assuré ne pas vouloir se représenter en 2020. La succession est ouverte...

(plus de biscuit en cliquant sur le dessin !)

2018

20 septembre 2018

GCO : Veni, vidi, presque Vinci

Les anti-GCO tiennent bon à Kolbsheim, après l'evacuation de la ZAD du moulins. En deux semaines, deux décisions de justice concernant l'abattage des arbres et le début des travaux leur donnent pour l'instant raison. Pendant ce temps, la Ville de Strasbourg serait prête à vendre des terrains destinés aux fameuses "mesures de compensation". Mais peut-être que le gouvernement a une meilleure idée ?

(Mon tout premier François de Rugy. Pas évident après trois jours de festival dans les pattes !)

 

2018

 


05 août 2018

Les personnes âgées à l'épreuve de la canicule

J'ai un ami qui poste ses photos de vacances sur Facebook. Beaucoup de photos de vacances. Trop de photos de vacances. En plus il sait cadrer et faire des photos propres, donc ça fait encore plus envie. L'enfoiré. Mais l'heure de la vengeance est venue.

 

2018

17 juin 2018

GCO : Vinci derrière les bleus

Avec la coupe du monde a commencé le mois des coups fourrés en loucedé. Vinci a fait convoquer les zadistes de Kolbsheim par la gendarmerie au tribunal. Le but, mettre fin à l'occupation du chantier du Grand Contournement Ouest et commencer la construction de la portion d'autoroute au plus vite. Plus d'infos en cliquant sur le dessin.

2018






13 juin 2018

Peinture : BHL guidant la liberté guidant le peuple

Heureux propriétaire d'une tablette graphique, je tente une petite nouveauté : parodier des oeuvres d'arts en y incrustant de nouveaux éléments pour changer leur sens. J'ai commencé avec un classique.

2018

 

 

Une variante sympa, mais qui ne donne pas à notre Bernard-Henri national la place qu'il mérite :

2018

11 juin 2018

Le déontologue de la région Grand Est a du boulot (lui)

Contrairement à son collègue strasbourgeois, le professeur Patrick Touzé qui officie comme déontologue à la région Grand Est a du pain sur la planche ! Il a du se pencher sur le cas de la Vice-Présidente de la région Lilla Merabet. L'intéressée a dû quitter Semia, l'incubateur de start-ups de la région qui soutenait... La start-up de son compagnon ! À sa décharge, le soutien avait été décidé avant sa prise de fonction. Notre ami déontologue a néanmoins la lourde tâche de rappeler quelques principes d'hygiène démocratique aux élus de la région, et de veiller à ce que ceux-ci agissent en conséquence. Pendant ce temps, son collègue strasbourgeois Patrick Wachsmann attend patiemment d'être saisi sur un éventuel dossier litigieux... Depuis les dernières législatives où il a dû régler quelques altercations de cour de récré, le professeur de droit à l'université de Strasbourg s'ennuie ferme.

(Plus d'infos en cliquant sur le dessin).

2018-06-08-os-a-ronger-reduit