30 octobre 2018

Bruno Studer et l'accent alsacien (en partenariat avec MalaiseTV )

Le député du Bas-Rhin Bruno Studer s’est fendu d’une très gênante imitation de l’accent alsacien à l’Assemblée nationale. Une manière de se payer Jean-Luc Mélenchon qui se fout de la gueule de l’accent du Sud Ouest après s’être fait élire à Marseille, et peut-être un peu aussi d’aller sur le terrain de la bonne grosse droite alsacienne à papa, incarnée ici par Éric Straumann. Hopla geiss, tout ça tout ça.

 

(Plus d'infos qui craquent sous la dent en cliquant sur le dessin)

2018

Posté par Caricactus à 14:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,


27 mai 2018

Jean-Luc Reitzer, député malheureux avec ses 5300 euros par mois et ses notes de frais

C'est à se demander dans quel monde vivent les députés. 5300 euros, c'est un salaire de cadre dans le privé après 20 ans de carrière. Ce à quoi s'ajoutent de menus avantages que votre humble serviteur ne vous détaillera pas par souci de brièveté. Et donc, avec l'équivalent de presque 5 SMIC, monsieur Reitzer et ses copains de LR et de LREM se sentent à l'étroit dans leurs Weston. Les députés ont un boulot difficile, des semaines chargées, ils sont bien payés pour et c'est normal. Si certains regrettent de devoir manger plus de pâtes qu'avant, voire de ressortir des habits de la cave (sic), certains couches de la sociétés qui gagnent nettement moins et qu'on voit beaucoup trop peu dans l'hémicycle seront ravies de prendre leur place.

Sinon les observateur.trices auront noté que je me suis essayé au dessin à la tablette graphique. Le résultat n'est pas mal, mais c'est très long en revanche quand on débute.

2018

28 décembre 2017

Ces pauvres hères de députés

Une députée cheffe d'entreprise qui se plaint de sa baisse de revenus depuis qu'elle est députée. Mais oui pourquoi pas... Parce que, comme l'avait dit une fois Jean-François Copé, si on a que "des minables qui se contentent de 5000 euros par mois", on avance plus.

2017

10 décembre 2017

François Ruffin rhabillé par l'Assemblée Nationale

Les mots me manquent pour dire à quel point les députés sont cons et éloignés de la vie. François Ruffin donc, a revêtu un maillot de foot d'un club amateur dans l'Assemblée pour défendre une taxe sur les grands clubs pour financer le foot amateur. Pendant que Stéphane Le Foll se plaint de devoir produire des notes de frais pour son café (notez, il est trop pingre pour payer son café lui-même), Ruffin racontait en maillot de foot sa discussion avec des bénévoles dans un club de foot. Entre les déplacements et les frais payés de leur poche, ils y laissaient 300 euros par mois selon eux, "pour les gamins".

François de Rugy, droit dans ses bottes avec son costard cravate balai dans le cul, n'en a pas écouté une ligne. En revanche, il a inscrit l'événement dans le rapport comme "incident de séance". Ben voilà, c'est bien ce qu'on leur reproche. Ils écoutent pas. Ils comprennent pas. Jean-Christophe Lagarde en a rajouté une couche en proposant de rétablir le port de la cravate obligatoire. Faut vraiment être un amoureux des lettres pour ne les cogner qu'avec les mots.

Argent foot! F. Ruffin, en maillot, provoque l'hémicycle et se fait taper sur les doigts! 7/12

 

 

2017