30 juillet 2017

Start Up nation

Trois mois déjà que le Président de toutes les start-ups a été élu, et déjà les premiers changements sont perceptibles.

 

2017

01 mars 2017

8e étage 108 : Hopla Elsass

Le Fond international pour la langue alsacienne a lancé un appel aux dons pour créer des crèches d'immersion en alsacien. Alors que le dialecte était parlé par 95% de la population en 1900, ils n'étaient plus que 43% dans la région à déclarer le pratiquer en 2012. Plus d'infos en cliquant sur le dessin.

2017

Posté par Caricactus à 13:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

09 janvier 2017

8e étage 101 : Le McDonald's de la discorde au Vatican

Breaking : McDonald's pose son gras séant tout près du Saint-Siège. Et cela ne plait pas à tout le monde. Plus d'infos en cliquant sur le dessin.

2017

Posté par Caricactus à 21:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,


03 juillet 2015

8e Etage 36 : Le Failcon, salon de l'échec entrepreunarial

Ca se passait à Toulouse, ou des chefs d'entreprise sont venus témoigner de leurs plus belles gamelles, afin que les " 'tis jeunes qui se lancent " puissent en prendre de la graine et éviter les même pièges. Plus d'infos en cliquant sur le dessin.

 

Failcon 001

Posté par Caricactus à 14:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

31 mai 2014

Rattrapage d'actu

Ressemble de moins en moins à quelque chose ce ce blog. Pas de nouveaux commentaire ? Nombre de visite hebdomadaire qui plafonne à 50 en comptant les visites de la famille élargie ? Bien, parfait.

 

Rattrapage numéro 1 : La visite de François Hollande à Angela Merkel. Officiellement pour aller faire du bateau, officieusement pour parler crise ukrainienne et crise tout court.
"Allez, plus vite, c'est pour sauver l'Europe !"

Ça, c'est fait.

Kreuzfahrt Hollande und Merkel 001

 

Rattrapage numéro 2 :

Le Borussia Dortmund traumatisé par sa finale ratée en coupe d'Allemagne contre le Bayern Munich. Si l'arbitre avait validé le but quand le ballon avait franchi la ligne des Bavarois, le BVB ne se serait pas pris une taule en prolongations. Du coup Jürgen Klopp que je vous avais déjà présenté (non non pas de lien. La flemme. Comme si vous alliez cliquer dessus de toute façon. Allez voir vous même) il était tout vénère. En interne il aurait lâché un laconique : "Was für einen Dummarsch hat die deutsche Bundesliga als Schiedsrichter gewählt ?! Ich werde ihn seine Karten fressen lassen !!! " Autrement dit : "Je regrette profondément la décision tout à fait contestable de la ligue allemande de football en matière de sélection de ses arbitres. Je m'en vais de ce pas expliquer à ce gredin la règle du franchissement de la ligne de but. "

"Mais je me tenais DERRIÈRE la ligne !" Oui parce que en Allemagne, la prune quand tu traverses au rouge, ils te la collent vraiment. C'est pour ça que les Allemands ils trouvent ça rigolo comme dess... Enfin bon... Hum...

Pokal trauma 001

 

Rattrapage numéro 3 :
Les élections européennes. "Pour la première fois grâce au traité de Lisbonne que vous aviez rejeté mais qu'on vous a ratifié quand même façon ni vu ni connu je t'embrouille, les citoyens européens vont choisir le président de leur commission. " Du coup ça a vachement motivé les Français qui ont été 1.80% de plus à se traîner jusqu'aux urnes pour voter on sait quoi. Sauf que c'était du pipeau. Effectivement, le Conseil Européen (les 28 chefs d'États de l'UE, ndmm) devra tenir compte de la composition du Parlement pour choisir son président, puisque celui-ci devra valider ce choix. Mais ce que nous a sorti François Hollande, c'est un peu comme si René Coty sous la quatrième République avait osé dire aux Français que sous prétexte que les députés qu'ils élisent devaient valider chaque gouvernement proposé par le Président, les électeurs choisissaient directement leurs ministres. 'Suivez ? Vraiment pas ? Pff. Bon, en gros le Conseil européen doit peut-être tenir compte de la voix du Parlement européen mais surtout il doit tenir compte de celle de... ? Non pas Poutine ! Pas encore. Pas Cameron non plus. Du moins plus pour très longtemps. De Merkel. Voilà.

 Le texte est à peu près transparent, inutile de traduire.

Demokratie Europa 001

 

C'est tout pour cette sem... Ce semest... Cette année. Tendresse et chocolat.

02 février 2014

Rattrapage d'actu 4 : Interdiction de stade pour les supporters de Dortmund ?

La seule chose que je connaissais de Dortmund avant de décider d'aller y passer une petite année sabbatique studieuse, enrichissante et passionnée, c'était son équipe de football. Il n'y a pas que par les résultats que le BVB peut faire crever le Paris Saint-Germain de jalousie. Mais aussi par le spectaculaire redressement de sa dette (typisch deutsch), son entraîneur (voir ci-dessous) dont les mimiques sont un intéressant mélange entre Monstres et Cie et le rictus d'une grenouille de bénitier quand sa chère Marie-Clothilde lui apprends que "Maman, je suis enceinte de Régis mon copain punk et comme t'es contre l'avortement...", et enfin, par l'état de décérébration d'une poignée de ses supporters qui font passer les abonnés de la tribune de Boulogne pour de doux agneaux. Et quand ceux-ci se déplacent par paquets de 100 dans le U-Bahn (métro allemand), les relents de bière, de sueur et de testostérone restent collés aux sièges. Un samedi sur deux, mieux vaut donc éviter les transports en commun entre 17h et 19h, quand le Signal Iduna Park relâche ses fidèles.

Yeaaaah, if you could just fin another couleur de maillot que ce jaune pisse qui fait ressortir le tartre de mes dents, that'd be greaaaat (un cookie pour celui qui trouve la référence)


Le problème du Borussia Dortmund, c'est la distance qu'il y a entre son stade et celui du club rival, Schalke 04. Pour Paris et Marseille, avec un petit millier de kilomètre de distance (d'accord, un peu moins), les deux clubs n'ont que deux matchs (allez, trois ou quatre en cas de rencontre en coupe de France et coupe de la Ligue) durant lesquelles elles doivent gérer leurs holligans respectifs. Si Dortmund et Schalke ne se rencontrent pas plus souvent, la faible distance séparant les deux villes conjugué à un réseau ferroviaire performant (à l'image de leurs utilisateurs, les trains allemands ne sont jamais en retard) offre de multiples occasions aux amoureux du ballons rond et du crâne cabossé de se foutre sur la gueule. Ainsi quand Schalke 04 est allé jouer contre Cologne (autre ville voisine), des supporters de Dortmund sont allés prêter main forte à ceux de Cologne pour aller casser du bleu roi (couleur de Schalke). Résultat : 2-1 pour Cologne et accessoirement 300 blessés. D'où cette idée des présidents des clubs de réclamer l'interdiction de stade des plus zélés, et si cela ne suffit pas, de jouer le prochain match entre Dortmund et Schalke à huis-clos. 

So genießen die Deutschen Fußball... Ainsi les Allemands aiment le football.

 

 

Et le dessin tout de même

 

Stadionverbot

 

 

"C'est quoi le football ?

-Ça veut dire quoi fan ?"

Posté par Caricactus à 21:18 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , ,

Rattrapage d'actu 3 : les amours de François Hollande

Le sujet a passionné les foules, même en Allemagne. Mais les dessinateurs ne s'y sont pas trompés, la principale information de la conférence de presse de François Hollande au début du mois de janvier était son tournant LIBÉRAL (n'en déplaise aux conseillers en communication qui s'arrachent leurs mèches grisonnantes par paquets de douze sur des chipotages sémantiques).

 

 

Aurel

 

Soulcié (non publié mais quand même)

 

James

 

Adultère - Bésot

Bésot

 

Les amours de Francoué

 

Et ma modeste contribution à la sauce allemande :
"Je suis un autre homme, maintenant je mènerai une politique de rigueur !"

Rattrapage d'actu 2 Accident de ski d'Angela Merkel

 

Depuis le début de l'année, je publie un dessin par semaine sur le site pflichtlektuere.com . Les Allemands ont appris un peu tardivement début janvier qu'Angela Merkel s'était rétamée sévèrement en ski de fond. Pas aussi gravement qu'un certain Mickael Schumacher, mais suffisament pour que la Chancelière soit obligée d'aller au Bundestag avec des béquilles. Pendant ce temps, elle s'interroge toujours sur la portée diplomatique qu'aurait son geste si elle acceptait d'assister aux JO de Sotchi en Russie, alors que les appels au boycott sont nombreux... Y compris chez les politiques.

 

 

 

Merkel skiunfall

 

Accident de ski d'Angela Merkel

"Elle reste malgré tout la bienvenue sur nos pistes noires."

 

La rubrique "valeur ajoutée de l'info" : 

Un affreux doute m'a saisi après avoir lu le peu fréquenté mais néanmoins très complet blog d'un collègue sur le sujet. Faut-il écrire Sochi ou bien Sotchi, avec un t comme dans " t'as fait une faute monstre dans le nom d'une ville, ta carrière est foutue avant même d'avoir commencé " ?

La réponse rassurante d'Antoine Compigne, l'auteur du blog : 

" J'écris Sochi car c'est l'orthographe de l'adaptation du Russe et c'est celle qui est utilisée dans tous les logos et sur les infographies. Mais je pense qu'on peut écrire les deux, d'ailleurs Sotchi doit être la vraie adaptation française. "

Les deux sont valables donc. Par ailleurs, Google Map indique "Sochi" sur sa carte ( Сочи pour les russophones) mais indique Sotchi en résultat de recherche. Pas d'affront au nom de la station balnéraire de ma part donc. Ouf, je peux retourner me couch réviser mes examens, trouver un boulot mal payé, un stage pas payé du tout et avancer dans mes articles en allemand.

Posté par Caricactus à 20:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,