01 décembre 2018

Winter is coming, et c'est un peu plus vrai à Strasbourg. Le "plus grand des marchés de NOËL", dans la "capitale" de NOËL, fait le bonheur des tour opérateurs et des commerçants, un peu moins des Strasbourgeois. Une fois l'émerveillement passé ils devront se fader pendant un mois la foule, le bruit, et l'odeur (qui pour rappel, est un mélange de parfum bon marché, de vin chaud, d'oignons, de munster et d'autres plats plus ou moins carbonisés en fonction du degré de compétence du cuisinier qui s'affaire). Voilà donc une petite série de portraits de Strasbourgeois, au moment où commencent pour eux le mois le plus long (les initiés reconnaîtront l'exercice du "lookbook" de Salch).2018

2018

2018

2018

2018

 


06 novembre 2018

Dimanche 4 novembre, Emmanuel Macron était à Strasbourg avec le Président de la République allemand Franck-Walter Steinmeier pour célébrer les 100 ans de la fin de la Première Guerre mondiale. L'occasion pour les opposants du GCO d'attirer l'attention sur leur cause, et, dans le dessin qui s'est échappé de mes brouillons, de s'interroger sur la solidité aujourd'hui du couple franco-allemand.

 

2018

2018

01 octobre 2018

Le Bas-Rhin soigne ses Ehpad

Face à la situation critique de ces maisons de retraite médicalisées, le département du Bas-Rhin a promis des mesures d'urgence chiffrées à 4,5 millions d'euros.

On plaisante beaucoup sur l'âge avancé de Gérard Collomb au niveau national. Mais c'est oublier un peu vite que le maire de Strasbourg, Roland Ries, est son aîné de deux ans. Contrairement à son collègue lyonnais, il a assuré ne pas vouloir se représenter en 2020. La succession est ouverte...

(plus de biscuit en cliquant sur le dessin !)

2018

10 septembre 2018

Neustadt : Fabienne Keller veut un parking, et vite !

C'était une promesse du maire actuel, Roland Ries, aux commerçants de Strasbourg : il y aura bien un parking de construit sous son mandat 2017-2020. Le projet est toujours en étude, mais traîne. Il faut dire que l'essentiel de sa politique jusque là a conduit à chasser la voiture du centre ville, et qu'un nouveau parking ressemblerait à un pas en arrière. Qu'importe, cela ressemble à du pain béni pour l'opposition.

218

17 juin 2018

GCO : Vinci derrière les bleus

Avec la coupe du monde a commencé le mois des coups fourrés en loucedé. Vinci a fait convoquer les zadistes de Kolbsheim par la gendarmerie au tribunal. Le but, mettre fin à l'occupation du chantier du Grand Contournement Ouest et commencer la construction de la portion d'autoroute au plus vite. Plus d'infos en cliquant sur le dessin.

2018







11 juin 2018

Le déontologue de la région Grand Est a du boulot (lui)

Contrairement à son collègue strasbourgeois, le professeur Patrick Touzé qui officie comme déontologue à la région Grand Est a du pain sur la planche ! Il a du se pencher sur le cas de la Vice-Présidente de la région Lilla Merabet. L'intéressée a dû quitter Semia, l'incubateur de start-ups de la région qui soutenait... La start-up de son compagnon ! À sa décharge, le soutien avait été décidé avant sa prise de fonction. Notre ami déontologue a néanmoins la lourde tâche de rappeler quelques principes d'hygiène démocratique aux élus de la région, et de veiller à ce que ceux-ci agissent en conséquence. Pendant ce temps, son collègue strasbourgeois Patrick Wachsmann attend patiemment d'être saisi sur un éventuel dossier litigieux... Depuis les dernières législatives où il a dû régler quelques altercations de cour de récré, le professeur de droit à l'université de Strasbourg s'ennuie ferme.

(Plus d'infos en cliquant sur le dessin).

2018-06-08-os-a-ronger-reduit

27 mai 2018

Jean-Luc Reitzer, député malheureux avec ses 5300 euros par mois et ses notes de frais

C'est à se demander dans quel monde vivent les députés. 5300 euros, c'est un salaire de cadre dans le privé après 20 ans de carrière. Ce à quoi s'ajoutent de menus avantages que votre humble serviteur ne vous détaillera pas par souci de brièveté. Et donc, avec l'équivalent de presque 5 SMIC, monsieur Reitzer et ses copains de LR et de LREM se sentent à l'étroit dans leurs Weston. Les députés ont un boulot difficile, des semaines chargées, ils sont bien payés pour et c'est normal. Si certains regrettent de devoir manger plus de pâtes qu'avant, voire de ressortir des habits de la cave (sic), certains couches de la sociétés qui gagnent nettement moins et qu'on voit beaucoup trop peu dans l'hémicycle seront ravies de prendre leur place.

Sinon les observateur.trices auront noté que je me suis essayé au dessin à la tablette graphique. Le résultat n'est pas mal, mais c'est très long en revanche quand on débute.

2018

30 avril 2018

Le périph de Strasbourg est un putain de dépotoir !!! Ce que nous avons retrouvé au kilomètre 22 va vous écoeurer >< !!!

De rien pour le titre putaclic. Et bien oui, les automobilistes qui se rendent ou qui déguerpissent de Strasbourg sont des gros porcs, et ils le font savoir en jetant un peu tout et n'importe quoi sur le bord de la route. Le problème, c'est que les agents de voierie ont clairement autre chose à foutre que de ramasser leur merde.

À la vue des premiers commentaires sur les rézosociaux, je viens de découvrir une nouvelle obsession à nos amis alsaciens : certes, un poil bornés quand ils trépignent pour qu'on reconnaisse leur statut d'imbécile heureux né en Alsace (et non pas dans la région GRAND EEEEEST !!!), ils partagent toutefois avec les cons d'ailleurs un attachement certain à leur liberté de se manger des platanes à 90 km/h, voire plus. Ça en fait des ambitions.

2018

24 avril 2018

Élections à Schiltigheim

Un sujet purement local cette semaine. À Schiltigheim, dans la banlieue de Strasbourg, la majorité droite-centre a explosé, provoquant une élection municipale anticipée. L'ancien maire Jean-Marie Kutner et son ex Premier adjoint Christian Ball allaient pouvoir régler leurs comptes... Distancé au premier tour, l'ancien maire s'est désisté pour soutenir la candidate écologiste Danielle Dambach. Cette dernière a battu l'ex Premier adjoint. Plus d'infos en cliquant sur le dessin.

2018

 

Bonus, il y a un dessin échappé cette semaine !

2018

15 avril 2018

Tout le monde teste la police

À Strasbourg plus qu'ailleurs, la réforme de l'université ne passe pas. On compte déjà trois évacuations par la police de bâtiments occupés, et un nouveau blocage à venir lundi. De là à dire que les CRS sont plus assidus que certains étudiants, il n'y a qu'un pas que je franchis allègrement.

Tout mon soutien aux opposants à cette réforme nocive. Vous gueulez à tort et à travers, vous me faites doucement rire avec vos saillies contre les médias du grand capital et vos AG de Stals, mais l'histoire vous donnera raison les enfants.

2018


Il y a aussi un making-of cette semaine :

2018 04 14 14 11 07