11 septembre 2011

L' "Ax" du mal

Quelle plaie de devoir faire comme tout le monde (c'est à dire mettre sa pierre à l'édific... euh, au tas de gravats) pour l'aimable fumiste que je suis ! Voilà ce que m'inspirent les 10 années écoulées depuis " ce jour où tout à basculé " comme le disent si bien les journalistes. Une blague pour les billingues qui pourront rigoler non pas par convenance, mais pour montrer qu'ils ont compris mon jeu de mots en carton. Nota benêt (note donc, benêt en latin), un Oncle Sam aurait été plus judicieux qu'un semblant de George Bush Jr, puisque Obama résume 10 années d'envahissement, de persécution et de victimes civiles pour la tête d'un seul homme par un "Djeustiss haze bine dône". Sur ce, je retourne me coucher. Bien à vous.

L'ax du mal 001

 


05 septembre 2011

Chirac candidat en 2012 !

Allez, autre chose pour revenir à l'actualité :

 

chirac candidat 001

Posté par Caricactus à 13:37 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

petits meutres entre amis

Je rentre des vendanges tout fier de ma scoliose et de ma tendinite du poignet et PAF, j'apprend que Zélium est en train de crever la gueule ouverte. Etienne Liebig a composé un petit chant du cygne que je ne résiste pas à vous copier-coller :

 

Un journal qui meurt, c’est un peu comme les raisins secs qui restent collés sur les poils du cul quand on fait caca dans la nature et que l’on se torche avec des feuilles de mimosa. On se dit, le format était-il trop petit ? la couleur était-elle trop jaune ? Est-ce la saison du mimosa ? Quand on s’est bien questionné sur la forme, on s’interroge sur le fond : Était-ce trop liquide ?, Y avait-il trop de matière ? Était-ce trop dur ? Y suis je bien allé assez fort ?

On trouve toutes les réponses du monde et l’on se dit que la prochaine fois on ira dans de beaux chiottes tout blancs avec du papier de soie et du savon à cul même si ça doit pas faire plaisir aux amoureux de la nature. N’empêche qu’en attendant, on a cette curieuse et déplaisante sensation d’avoir un truc collé qui gêne et que l’on aimerait bien y mettre les doigts mais que ça se fait pas ! Alors bien sûr les copains et les copines affluent pour donner leur avis :

- Prends une douche anale.

- Fais toi lécher le fion.

- Va voir un psy.

- Rejoins le combat des pécheurs de crevettes.

- Non au nucléaire.

Un jour, il faudra qu’un philosophe nous apporte son éclairage sur les raisins secs collés aux poils du cul. Un philosophe engagé, n’hésitant pas à se positionner sur le théâtre des opérations, un philosophe tenant bien haut, perché sur un doigt vengeur et pénétrant, un rouleau de PQ rose, parfumé à l’Eucalyptus, un philosophe qui nous expliquera que plus un journal ressemble à du papier chiotte, plus il a des chances de se vendre au plus grand nombre. Que nous autres, avec notre Zélium, ressemblant à s’y méprendre à une feuille de mimosa arraché à sa tige par un jour de bourrasque, nous n’avions aucune chance de torcher correctement ces trous de balle qui dégueulent leur haine de l’humanité. Nous autres, nous offrions des fleurs jaunes en grappe, des dirigeables indirigeables, des bouquets d’amoureuses aux cœurs carmins, des mecs à la bite vengeresse qui acculent des politiques, des filles clitoridiennement incorrectes enchattant d’incorrigibles machistes. Nous autres, nous rigolions de la mort, de la tremblante du mouton, de la faillite des bourses, de la mémoire des vieilles, de la queue pendante des patrons, du cancer qui nous rongera tous et mêmes des potes qui crèvent sous les litres de jaja et les volutes de tabac. Nos lectrices voyaient des matins blêmes et des levés de soleil mirifiques, là où les autres ne voient qu’une affreuse nuit de cauchemars. Nos lecteurs voyaient de beaux combats contre tous les pouvoirs et des piques ensanglantés là où les autres ne voient que des mots enchaînés aux plumes des impuissants. Et nous rêvions ensembles et cela nous suffit.

Enfin de compte, nous ne regrettons pas ce mimosa trop jeune, trop jaune, trop pur, trop petit, trop fin. Nous ne regrettons pas le voyage en rêverie et moins encore l’impossible utopie même si, on a cette curieuse et déplaisante sensation d’avoir un truc collé aux poils du cul.

Etienne Liebig

 

Mais rassurez vous, le roi est mort, vive le roi ! Siné lance un nouveau mensuel satirique nommé Siné Mensuel. Il sera au fond du porte journaux derrière l'Equipe et Le Figaro le 7 septembre chez votre kiosquier. Ouf, vous retrouverez donc Flavien, Large, Decressac, Sergio et tous les autres dans ce nouveau journal (comment ça, c'est qui ces gonzes ? La colonne de liens à droite c'est pour les chiens ?)... Non je déconnais, il se trouve qu'ils ne seront pas de la fête... Parce qu'ils auraient commis l'infamie de participer à des journaux snobés par Siné ? Peut-être. Il faut savoir que Siné ne s'est pas privé de chier sur Zélium dans sa zone sur internet  (ici) et que Zélium ou certains collaborateurs semble ne pas s'être privés de lui rendre la politesse : Sur ce billet de Flavien, on peut lire dans un commentaire de l'auteur :

Il semble que pour qu'un journal satirique marche et réunisse un lectorat suffisant, aujourd'hui, il doit être:
- purement militant de gôche. Ce que Zélium n'était heureusement pas.
- représenté par des "stars" du milieu journalistique, militant, etc. Ce que Zélium n'était pas.
- aidé par le milieu de la presse, et particulièrement satirique. Solidarité dont Zélium n'a pas bénéficié.
D'autres facteurs rentrent en jeu (pas Besancenot héhé), mais j'ai l'impression que ce sont les trois plus importants.

Interprétation possible :

-Siné veut faire de son nouveau canard une arme anti-UMP pour 2012, et ben bon vent à lui ! (en même temps des chroniqueurs UMP, ça courait pas les couloirs de Zélium)

-Siné Hebdo ils avaient Christophe Alevêque, Michel Onfray, Didier Porte et Geluck, quand même (Olivier Bonnet n'était pas mal dans son genre à Zélium, mais faut reconnaître qu'il n'a officié ni chez Drucker, ni chez Ruquier)  !

-troisième point, rien à dire.

 Donc pour faire face à l'UMP, à l'autocensure, à la bonne pensée et à d'autres cibles bien utiles pour un chroniqueur quand il ne sait pas trop sur quoi il va pouvoir faire son papier du mois, on relance un nouveau titre en laissant une tripotée de dessinateurs " de gôche " sur le carreau. Pour se moquer de l'opposition qui n'en finit plus de se fracturer de partout, on créé un titre de plus en saquant la moitié de ses ex-collaborateurs... On tient le bon bout, c'est sûr ! Tout cela reste bien éloigné de l'image bon enfant de Satiradax, au début du mois de juin. Si être garant de la presse libre c'est agiter son majeur gauche en l'air contre tout et n'importe quoi et mettre son majeur droit dans l'os de ses anciens collaborateurs, je préfère encore proposer mon travail à la revue de BHL.

 

(edit) Pardon, il fallait que ça sorte.

 

Une petite parodie d'un dessin de Siné pour dire que la presse satirique qui commente la débâcle du PS, c'est l'hopital qui se fout de la charité :

 

L'original,que vous pouvez admirer à tout loisir dans Mourir ? Plutot crever !

siné curés


 

Et ma version (excusez la qualité, je maîtrise assez mal la technique du feutre usé sur PQ)


mise en abîme PS 001

 

Il y a aussi ça...

primaires presse satirique 001

 

Que vous pouvez personnaliser si vous avez un peu de temps à perdre.

primaires presse satirique personnalisable

 


18 août 2011

En parlant de vacances bien-pensantes...

C'est pas forcément intéressant, pas forcément bien écrit et pas forcément réussi, n'est pas Céline qui veut. Si ça vous intéresse pas (compréhensible) ou si vous pensez que Céline est un sale facho de merde qui mériterait un autodafé (on est pas à une contradiction près), vous vous contenterez du petit dessin. Petite bricole à télécharger si le coeur vous en dit : vacances

Plus un petit dessin que vous ne comprendrez que si vous téléchargez mon bidule (c'est vicieux ça hein ?).

éclai en VVF 001

Posté par Caricactus à 11:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

29 juillet 2011

Euphémisme

Un petit strip sur une idée partagée avec mon compagnon de misère face aux murs d'enceintes crachant de la hard-tech... j'ai nommé Baptiste !

(NB : au lieu d'acheter un carnet de 100 pages pour dessin à l'encre à 15 euros, mieux vaut acheter une rame de 500 feuilles d'imprimantes à 7 euros pour avoir un trait bien net au pinceau. Parce que le marketing, ça n'a pas de prix.)

euph_misme_001

Posté par Caricactus à 19:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,


28 juillet 2011

Z comme Zemmou.... euh, Zélium !!!

J'avais oublié de vous dire que le n°6 du mensuel irrévérencieux et satirique Zélium était en vente depuis mardi ! Je tiens toujours ma chronique page 7, mais regardez plutôt les jolis dessins, la page 2, la quatrième de couv' de Flavien, et plein de trucs sympatoches. Pour les malheureux prépas B/L qui s'égareraient encore sur mon blog, sachez qu'un certain Eric La Blanche vous explique chaque mois une notion d'économie (à grandes giclées de vitriol bien sûr). Le journal ne roulant pas spécialement sur l'or, on a plus que jamais besoin des soutiens en tout genre :achat, distribution, dons, bouche à oreille, colis alimentaires pour les collaborateurs,...

Un supplément vacances est fourni avec, dans lequel Etienne Liebig vous dit tout sur les vacances des bobos !

 

Zelium_n6_Une

 Zelium_n6_SuppEte_Une

Posté par Caricactus à 18:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

26 juillet 2011

La marche des salopes

Ou slutwalk pour les bilingues. C'est un mouvement qui a démarré en avril dernier quand un policier, du haut de son élégance et de son estrade tint à peu près ce langage à des étudiants de Toronto : "Les femmes ne doivent pas s'habiller comme des salopes si elles veulent éviter de subir des violences."

  Les réactions ne se sont pas fait attendre : A Toronto, en Inde, en Corée du Sud, ou encore place de la Bastille le 22 mai dernier, des marches en faveur du droit à porter une mini-jupe ou un décolleté plongeant au nombril se sont organisées. Le message est clair : une femme doit avoir le droit de porter ce qu'elle veut sans s'en faire tenir rigueur si un mâle aux hormones exaltées par la bière et les aléas strauskhaniens  venait à la culbuter sans son consentement. Et donc, le 23 juillet dernier, les militant(e)s islandais et islandaises ont manifesté leur désir de pouvoir en faire autant. Dommage qu'au vu du climat, ces dames ne pourront en profiter plus de trois mois dans l'année !

(j'ai honteusement pompé mes informations sur cet article)

Marche_des_salopes_001

Posté par Caricactus à 21:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

17 juillet 2011

Des cons sacrés

Après une soirée de vice assumé et une gueule de bois à tailler des idoles dedans, j'ai eu la surprise de trouver quelques commentaires bien sympatoches sur les messages suivants : Lutte contre le SIDA et les boulettes du pape et Riposte anti catholique. Quelques mots d'amour rageux au possible et sans queue ni tête (vous n'êtes pas obligés de me croire, je suis sûrement un crétin demeuré) signés Justine et Kiara, mais qui utilisent tous les deux l'adresse suivante : laeticia791@ymail.com. Rien à dire, si ce n'est merci de multiplier par cinq le nombre moyen de mes commentaires mensuels. Je vais contnuer à travailler dur pour ça, c'est promis.

 Je remercie aussi bien sûr ma maman et mon papa qui commencent à se dire qu'ils pourront faire quelque chose de moi si les Cauchon ne me brûlent pas, les fournitures Staedler, Pilot et autres, mes rares lecteurs, les quelques profs qui m'ont dit que "Rhaa, c'est bien quand même ce que vous faites, vous avez du potentiel ! ", l'EPJ de Tours qui m'a sûrement accepté par charité chrétienne, et enfin tous mes modèles (voir la colonne de liens à droite).

 

Sur ce je retourne en vacances, bien à vous.

Posté par Caricactus à 20:47 - Commentaires [2] - Permalien [#]

26 juin 2011

Un homme braque une banque pour se faire soigner

S'excuser auprès de la guichetière, lui dire que l'on est armé, réclamer un unique dollar, s'asseoir en attendant que la police arrive, C'est ce que j'appelle envoyer du rêve américain. C'est juste triste de devoir en arriver là.

 

homme_braque_pour_se_faire_soigner_001

 

 

Posté par Caricactus à 17:05 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

Laurent Fabius prix d'humour politique 2011...

...Pour la phrase suivante : «Mitterrand est aujourd'hui adulé, mais il a été l'homme le plus détesté de France. Ce qui laisse pas mal d'espoir pour beaucoup d'entre nous…». Pour ma part, la palme de la meilleure citation revient à Jean-Louis Borloo qui a superbement envoyé le petit Nicolas dans les roses (pas celles des socialistes hein...) avec la phrase suivante : «Nous sommes tous des immigrés, seule notre date d’arrivée change».

 

Fabius_prix_d_humour_politique_001

Posté par Caricactus à 16:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,