06 octobre 2012

Vieux truc

 

 

mahomet et la satire 001

 

Posté par Caricactus à 22:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,


Qui sont les pigeons ?

Pas facile de trouver de bonnes idées en ce moment. Alors du coup, je fais des trucs avec des bites et du caca. Ca reviendra...
Première fois que je me paye les têtes de la majorité. Bon, Hollande est à peu près reconnaissable, mais alors pour Moscovici, y a du boulot. Faut pas le faire trop brun je crois, surtout pour la barbe... Puis même s'il est vrai qu'il a des grandes zoreilles, là c'est peut-être un peu trop.

les pigeons attaquent ! 001

28 septembre 2012

Dessin de com'

Des petits dessins pour l'Ismapp (Institut Supérieur de Management Public et Politique), qui ma foi à première vue ressemble à une sorte de sciences po bis pour ceux qui souhaiteraient bosser dans les administrations publiques. Oui, " à première vue " parce que je n'en sais pas plus. Parce que non je ne sais pas à qui je file des coups de main. On appelle ça du dessin de communication. Il faut se conformer à des exigences, ne pas choquer, ne pas faire rire non plus. Enfin, pas aux dépens de la fonction de maire, puisque c'était l'objet de ces dessins. Ils sont inclus dans la bande annonce d'un colloque organisé par l'Ismapp sur la fonction de maire, et seront (ont été ? J'en sais rien, c'est dire à quelle point je me tiens au courant) donc diffusés à l'Assemblée Nationale (fier !).

Trois idées à illustrer, avec des suggestions de dessin de l'Ismapp :

-Le maire est au service des citoyens (encore heureux)

-Le maire passe beaucoup de temps à éplucher des dossiers très techniques (accessoirement s'il est maire de Tours, il peut aussi être cool avec les visiteurs asiatiques et se faire une chouette collec' d'oeuvres d'art).

-C'est une fonctions ouverte à tous les citoyens.

 

Des bisous,

Piet

 

à ton service madame 001

overbooké 001

tout le monde peut devenir maire 001

Posté par Caricactus à 18:22 - Commentaires [1] - Permalien [#]

24 septembre 2012

Grosskriz' pour Zélium !

Comment dire pour faire simple... Zélium est en train de crever la gueule ouverte. Si si, c'est vrai.

Un trou de 6000 euros dans les caisses, aucune offre de rachat par Dassault ou Rothschild, et impossibilité de recourir au fond européen de stabilité financière, même en prenant des mesures de rigueur. De toute façon, avec des rémunérations équivalent à peau d'balle et des bouclages arrosés au pain sec et à l'eau, il n'y a pet de graisse à enlever sur le mamouth.

P'taiiin, des bons journaleux, des dessinateurs de presse qui savaient dessiner des bites et du caca, des chroniqueurs de mauvaise foi, on a tout pour réussir à Zélium ! Ah non...

-On a pas Demorand comme attaché de presse.

-On a pas BHL dans notre conseil de surveillance.

-D'ailleurs, on a pas de conseil de surveillance.

-On ne peut pas dessiner Mahomet en train de se faire en***er par un âne pour se faire sauter nos locaux... On a pas de locaux.

-On a pas de sponsors bienveillants, et quand on a proposé le poste de rédac' chef à Audrey Pulvar et à Valérie Trierweiler, elles ont refusé. Les gardes !

-Une visibilité limitée, pour ne pas dire nulle en kiosques. "Zélium ? Nan j'connais pas. Un satirique vous dites, comme Charlie Hebdo ? Naaan mais j'en ai plus. On m'a tout acheté. Aaaah si, ils sont là bas les Zélium, avec les journaux de turf. D'habitude je m'en sers pour caler mon tabouret, 'voyez."

 

Heureusement, tout n'est pas perdu. Vous pouvez vous abonner en cliquant ICI !

Acheter les anciens numéros, les goodies (T-shirts, autocollants, et autres babioles sympatoches) et Klomp !, le recueil de dessins de Flavien, Sergio, Decressac et Giemsi en cliquant LA !

Faire un don qui vous donnera le droit de publier une chronique illustrée par le dessinateur de votre choix en cliquant LA !


Et enfin, parlez-en autour de vous. Bourrez le mou de vos collègues avec Zélium jusqu'à ce qu'ils l'achètent pour que vous leur foutiez la paix, offrez le à votre voisin(e), à votre belle mère, à votre chien,...

Des bisous,

 

Piet

17 septembre 2012

Mort d'Edouard Leclerc

16h et des clopinettes, apprenage de la nouvelle, 16h et des clopinettes +1 une minutes, trouvage d'idée, 16h 20 et quelques, début de dessinage en mode formule 1 pour être sûr d'être le premier à coucher l'idée sur le papier avant que d'autres dessineux s'en chargent, étant donné qu'elle est un peu facile.  17h33, postage du crobard. Si ça c'est pas de la productivité !

Il paraît que si deux dessinateurs ont la même idée, c'est qu'elle est mauvaise. Mais vu que je fais une école de journalisme et un stage en PQR, j'ai compris qu'à l'heure où on ne pense l'info qu'en terme de valeur ajoutée (comprendre, le nombre de lecteurs qu'elle ramènera, même s'il s'agit du dernier des faits divers à la con), la rapidité et donc l'exclusivité plutôt que la qualité était un dogme. Donc de deux dessineux qui ont eu la même idée de merde, c'est le plus rapide qui a raison. Aujourd'hui, c'est moi !

qui est le moins cher 001

 

Posté par Caricactus à 17:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]


03 septembre 2012

Perles de l'été

Merde, j'ai été de mauvaise foi quand j'ai dit que les internautes de sudouest.fr passaient le plus clair de leur temps à vomir leur bile sur le dernier fait div' de la rubrique des chiens écrasés... Ils le font aussi sur les touristes (bon, et accessoirement sur les journaleux) ! À la limite ils sont même un peu moins bougons quand on parle tourisme, Bob Ricard, tongs, et bronzage écrevisse. Pendant deux mois j'ai rédigé plusieurs articles sur des sujets aussi passionnants les uns que les autres. Allez sans déconner, qui ne s'intéresse pas à la fête de la chasse ou à la foire au pâté à Clochemerle-Trouville ? Le bon journaleux en herbe répondra que ce genre d'évènement est toujours l'occasion de faire des articles de fond réellement intéressants. Qu'est ce que j'aurais pas donné pour avoir le temps de mitonner un sujet sur les enjeux économiques et sociaux de la confection artisanale de tripes de sangliers en bocal (ah non sans déconner hein, y en a des trucs à décortiquer autour des branches économiques concernées et sur le don créateur de lien social). Je ne sais pas si ça intéresse quelqu'un ce genre de trucs, mais visiblement les Landais s'en foutent comme de leur première paire d'échasses (toujours faire du cliché local, ça marche bien ça dans les articles. Ca montre qu'on veut s'intégrer et tout et tout).

Et puis j'ai eu l'occasion du faire un sujet "light". C'est à dire tout bête, dénué de toute analyse, et sans ces formules vomitives qui font la gloire de la PQR. Mais si enfin, cette fameuse structure de phrase, la bouée de sauvetage du pauvre stagiaire qui a quatre colonnes à remplir avec deux témoignages et trois impressions (nononon pas des impressions, des "éléments de reportage". C'est comme ça qu'on dit dans les écoles de journalisme) :  citation entre guillemets, verbe interlocuteur et présentation lourdingue du locuteur. Exemple : " La fête de la chasse, c'est l'occasion de se retrouver entre amateur, explique Henri Dugenou, président de l'ACCA (Association Communale de Chasse Agréée) de Trifouillis les Merles. Mais c'est aussi l'occasion de faire connaître nos démarches et nos actions auprès du public ! "

Non, rien de tout ça dans un article light. En l'occurence, il s'agit d'un article exclusivement composé de citations, sans la moindre explication, hiérarchie des faits, blablabla. Le sujet ? Les boulettes des touristes qui se sont perdus à Mont de Marsan où qui attendent leur vague au Lac de Biscarrosse (les esthètes amoureux du cinéma français reconnaîtront la référence). C'est suffisant pour être l'article le plus lu du jour sur le site de Sud Ouest et le troisième plus commenté (à une mèche de cheveux calvitiée de l'article du jour sur François Hollande)... Il en faut peu pour être heureux ! Pour ceux qui ne viennent pas du site de Sud Ouest, l'article se trouve ici.

Pour les autres, voici le dessin qui aurait du accompagner l'article.

perles de touristes 001

 

Voilà, c'est ici que s'achève mon stage à Sud Ouest. Alors (gros)Landais, l'été prochain, pensez aux malheureux stagiaires. Lisez les sujets à la mord moi le noeud confiés aux débutants qui sortent d'école de journalisme et qui ne peuvent pas traiter mieux, compte tenu de leur méconnaissance de la région. Encouragez les en lisant leurs sujets sur les festivals, sur l'office de tourisme du Marsan qui fait ce qu'il peut pour retenir les trois pelés et les deux tondus qui ont atterri dans la préfecture des Landes en prenant la mauvaise sortie à cause de leur con de GPS ! Ne lisez pas que les articles en une du site (au passage, la une de sudouest.fr est scandaleuse en termes de hiérarchie de l'information, donc allez voir les autres rubriques), encouragez plutôt les stagiaires, et peut-être qu'un jour (dans dix-quinze ans, le jour de notre premier CDI), vous n'aurez plus rien à reprocher à ces vendus de scribouillards que vous adorez détester (vendus à qui ? au grand capital, à la gôche, aux annonceurs, à la finance, aux roms, aux juifs, à la police, ça dépend de ce que vous mettez dans l'urne. Mais vous trouverez toujours que les journaleux sont un peu trop à la botte de quelqu'un/quelquechose, je vous fait confiance pour ça). Allez, pour finir sur une conclusion impensable dans Sud Ouest, bisous sur les deux fesses.

Posté par Caricactus à 19:35 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,

10 août 2012

La corbeille de Sud Ouest

Et dans la rubrique politique du site de Sud Ouest, ainsi qu'avec les mots clé culture et loisirs (sic), nous retrouvons... Mickael Vendetta ! Les Landais ont eu la joie de le découvrir en première page de leur cahier départemental dans le Sud Ouest d'aujourd'hui. Une page complète avec photo et manchette en une pour le bogoss'. Ouais, en terme de hiérarchie de l'information, on peut parler de scandale. Quitte à en faire des tonnes sur les vacances du gonze à Hossegor, j'avais proposé ce petit truc pour le site internet, histoire au moins d'être vache avec lui. Mais bon, comme il ne faut pas vexer hein... Toujours est-il qu'un bon article de journalisme sur Mickael Vendetta est un article non publié, qu'on se le dise !

 

Mickael_Vendetta_dans_les_Landes_001

Paru dans Sud Ouest

Une connerie pour illustrer un reportage "nuit sous les étoiles" que vous pourrez retrouver ici : http://www.sudouest.fr/2012/08/07/reves-d-etoiles-a-classun-788499-706.php

Vous noterez la touche de finition " ni fait ni à faire " (promis c'était le dernier comme ça), l'illisibilité de la bulle de Nelsonn Monfort et la mise en couleur sélective avec des hachures et du gris pour compenser ma flemme de faire des mélanges de couleur. On dit aussi "faire du Plantu".

Plantustyle_001

21 juillet 2012

Austérité à l'UMP

"À vot' bon coeur qui bat plus qu'une fois sur deux mâme Bettencourt ! " Eeet oui, moins d'élus signifie moins de subventions de l'Etat. Donc à l'UMP, va falloir faire rentrer sa brioche derrière sa boucle de ceinture Guess (aussi kitsch qu'onéreuse) et serrer très fort. Bien fait d'y aller avant moi, au moins j'aurais eu de champagne et des toasts au pâté à toutes les réunions.

la_d_che___l_ump_001

17 juillet 2012

Insiders/ Outsiders

frankiki

(Ouais ouais, j'ai pris la liberté de pomper cette image

à Groland. Ici Francky Ki, stagiaire bientôt retraité)

 

Ne faites pas journaliste, c'est la voie royale pour finir chercheur... au Pôle Emploi. C'est pas moi qui le dit, mais le site d'offres d'emploi qapa.fr qui a pondu il y a quelques mois une étude sur les professions qui mènent tout droit à la mouise, aux allocs et aux pâtes dans beurre dès le 10 du mois (Challenges vous dit tout ici). Comme le fait remarquer la journaliste à Stéphanie Delestre, co-fondatrice du site, cette profession fonctionne beaucoup par réseaux. Eeet oui. C'est plus facile de décrocher une petite timballe au Monde si on connait quelqu'un, plutôt qu'en envoyant un CV qui alimentera la corbeille à papier. Si avez de la chance, vous n'aurez pas un poste, non, ni même un CDD (enfin, pas tout de suite), mais peut-être un staaage ! Waw ! Alors attention hein, pas un stage conventionné pour les étudiants en école de journalisme qui sont rémunérés, mais un stage comme on peut en enchaîner pendant looongtemps, si un syndicat ne s'en mêle pas. Ben ouais mais bon, y a plus de sous ma bonne dame, alors si on peut payer la main d'oeuvre pas trop cher...

Si c'est ton cas, plumitif que tu es, tu es un outsider. Tu es en dehors du cercle impénétrable des insiders qui ont un emploi stable, avec une paie qui tombe à chaque fin de mois, et dans le cas des journalistes... la possibilité de retrancher 7650 euros de tes revenus au nom des frais professionnels (achats de journaux, frais de déplacement que ne prendrait pas en compte ton entreprise, diverses fournitures...). Allez boude pas ! Peut-être que toi aussi un jour on te défraiera tes déplacements en bus, comme cet éternel Grolandais de stagiaire qu'est Franki ki.

journalistes_impots_001

Posté par Caricactus à 16:25 - Commentaires [2] - Permalien [#]