20 février 2011

Le korriton 2010

Damned ! Je viens de me souvenir que je n'avais pas publié ma participation au Korriton 2010 sur mon blog ! C'est chose faite.
Pour les extra-terrestres qui débarquent, Korri est un bédéphile qui tient un blog sur la bande dessiné (on s'en serait douté) et qui nous parlent de dessinateurs en tout genre (amateurs, pros, bédéïstes, illustrateurs, dessinateurs de presse...). A chaque fin d'année, il organise une petite collecte de dessins sur un thème précis, auxquels participent ceux qui veulent bien. D'où le nom de Korriton  (avec cette année le cinéma à l'honneur. Pour ma part, l'idée d'imaginer ce grand barbu en enfant de choeur m'a bien plu et je me suis fait un plaisir de parodier "Les Choristes" de Christophe Barratier). Un mec bien sympa qui aime aussi les bonnes bouffes et les bonnes bouteilles. Pour voir son blog, cliquez ici.

Les_korristes_001

Posté par Caricactus à 11:35 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,


11 février 2011

Zélium n°1

Le voilà, le fameux mensuel Zélium ! Il est bon, il est beau, l'encre est encore chaude... Jetez vous chez votre kiosquier pour l'acheter, 3 euros pour autant de poilade ça serait dommage de s'en priver !
zelium_satirique_inside1

Posté par Caricactus à 20:11 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

10 février 2011

Centenaire du scoutisme laïque

Un dessin que l'on m'a demandé pour imprimer sur des tee-shirts à l'occasion de l'évènement.

logo_T_shirt

Posté par Caricactus à 21:00 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

06 février 2011

Les kantiques de prêtre...

Oh que c'est petit ce jeu de mots en titre, et que c'est laid ...

J'ai reçu un mail de mon ancienne prof de SES qui m'a tiré les oreilles parce que je n'ai plus rien publié depuis une semaine. Pour une fois qu'on ne m'incite pas à rester le nez dans mes bouquins, en prépa, je ne vais pas me faire prier ! C'est un vieux dessin réchauffé qui a suscité une vive polémique et qui a engendré de profonds clivages... dans une classe de 35 personnes (certes, j'exagère un peu, et même si je n'exagérais pas, ça resterait une tempête dans un verre d'eau. Mais il faut une première à tout ! Et puis, utiliser les phrases journalistiques toutes faites, c'est tellement bon pour l'ego et les chevilles...). Tout ça pour dire qu'un beau jour, notre professeur de philo nous a parlé des exemples canoniques et sexuels d'Emmanuel Kant. Enfin, juste un... Mais ça suffisait pour que je ponde cette chose, qui n'a fait rire que quelques jeunes mâles en rut. C'est pourquoi je demande à toute personne élevant la bienséance au rang de vertu de passer son chemin, de revenir plus tard, de se barrer, de plier les gaules,...

parental_advisory_explicit_lyrics1






















Non sérieusement, partez...





















Mais cassez vous !!!







































Oh et puis merde, c'est vous qui voyez hein...

See_kant_001

















Posté par Caricactus à 21:15 - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

31 janvier 2011

Plantu s'est planté ?

Aïe Aïe Aïe, ça fait mal de relire ses anciens billets parfois... Allez tant pis, j'assume. Il a été couillu Plantu sur ce coup là. Mais s'il pouvait produire un peu moins de déchet, quitte à laisser sa place à des pinceaux plus inspirés quelques fois dans la semaine en une du Monde...

 

En tout cas, c'est tout ce que la presse a trouvé comme accroche, suite au dessin de l'intéressé sur Jean Luc Mélenchon et Parine Le Pen. (Vous voulez le voir ? Je vous le montrerais bien... mais non, demandez donc à google ! ). Celui-ci s'est allègrement fait descendre par le gros de la presse, des dessinateurs et de la sphère politique. Vu que je n'étais pas totalement d'accord avec ce qui se disait, j'avais choisi de ne rien écrire, parce qu'après tout, j'ai un article qui devrait paraître bientôt dans Zélium, ce serait dommage de me faire dessouder avant d'être connu... Et puis j'ai acheté Psikopat, la revue de Carali, et en lisant son édito, j'ai pris la baffe du siècle. Je vous en donne quelques bribes. Pour en savoir plus, vous serez gentils de vous le procurer avec vos deniers : "La nouvelle génération de dessinateurs de presse arrive, avec la certitude qu'en deux coups de crayon ils peuvent faire le dessin du siècle. [...] Opportunistes, ils espèrent tous pouvoir aller bosser à Charlie Hebdo ou au Canard enchaîné pour avoir un jour un de leurs dessins montré à la télé cher Ruquier. Faut surtout pas se griller avant, alors on dessine ce que tout le monde pense. La plupart des dessinateurs de presse gueulent là où les emmène la tendance... Les enfant ratés de Reiser n'ont pas de..." Pour savoir ce qu'il nous manque, achetez le donc, la suite de l'édito est tout aussi savoureuse.

  C'est moche à dire mais il a parfaitement raison. Depuis que je dessine, je ne m'en suis jamais pris à une personnalité de gauche, et je me suis foutu de la gueule de BHL sans jamais avoir ouvert un de ses bouquins ! Si je n'avais jamais lu cela, je n'aurais jamais dit le fond de ma pensée. Alors, Plantu s'est-il planté ? Certes, mais il s'est avant tout fait planter par une belle brochette de lecteurs, d'acteurs, de gens "critiques", car il aurait assimilé les idées du Front de Gauche à celle du FN... Et ces gens là osent lui reprocher un manque de lecture ! Tout ce que je vois dans son dessin, c'est qu'il ose mettre en rapport deux personnalités, certes aux idées opposées, mais qui tiennent le même type de discours. A savoir un discours polémique, beuglé le plus fort possible et devant le plus de journalistes possible. Pour parler le bon technocrate, ils divergent sur le fond mais convergent vers la forme.  En ce qui concerne le terme de populisme dans la légende du dessin, et qui a également fait l'objet d'une controverse, les définitions sont multiples. Si on suit l'article concernant le mot sur toupie.org, on apprend que celui-ci est aujourd'hui employé comme synonyme de démagogie, ou d'électoralisme... Si on se tient au message que Plantu a voulu faire passer dans son dessin, il colle parfaitement avec ces synonymes. Est-ce que Mélenchon est vraiment démagogue ? Je n'en sais rien, je n'ai jamais pris le temps d'analyser son propos, et ce n'est pas la question. Tout ce que je vois, c'est un dessinateur condamné pour un message qu'il n'a pas délivré.

Mais alors, pourquoi ce haro sur le baudet ? Tout ce que j'ai vu, en grande masse, ce sont des individus prendre Plantu à la gorge, pour la simple et bonne raison qu'il a osé attaquer un homme politique à gauche du PS. Je répète ce que j'avais timidement dit sur le coup : être dessinateur c'est être critique, et non se conformer à une idéologie. J'ai réagi au billet de Charb sur l'humanité (qui constituait un véritable réquisitoire contre Plantu, vous l'aurez compris...), contre lui mais en restant correct... mon commentaire a été modéré. Que faut-il penser du respect de la liberté d'expression ???

Tout ce que l'on peut reprocher à Plantu, ce sont les propos qu'il a tenu sur le plateau du grand journal de Canal+, en affirmant qu'Angel Boligan était un dessinateur cubain réfugié au Mexique. Il semble en effet que celui-ci se soit installé à Cuba de son plein gré. Le dessinateur du Monde dit-il la vérité quand il affirme que tous ses collègues cubains sont contrôlés ou emprisonnés ? Je n'en sais rien.

Bref, tout ce que je vois, c'est une armée de bien pensant critiquant le bien-penser... Michel Onfray avait lui aussi eu des problèmes avec les lecteurs de Siné Hebdo, quand il avait osé "chier dans la colle et dans les bégonias".... de ceux qui étaient intouchables, à savoir les révolutionnaires, les empêcheurs de tourner en rond, les "vrais" gauchistes.

Tout ce rafût ne m'empêche pas de rire de la situation... Plantu aurait peut-être mieux fait d'écouter ses parents s'il avait voulu vivre sans histoires !

plantu_controvers__001

Posté par Caricactus à 21:06 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,


28 janvier 2011

Zélium

http://vimeo.com/19079833

 Tous ceux qui veulent vivre d'humour, d'eau fraîche, et de vitriol... Achetez Zélium le 11 février ! J'ajoute que ce canard mise avant tout sur la proximité avec les lecteurs et les kiosquiers et qu'il laisse la parole aux plus généreux donateurs... Plus d'infos sur le blog de Zélium

ishot_138

Posté par Caricactus à 08:35 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

22 janvier 2011

Zélium

Parce que la presse satirique se casse la gueule en ce moment
Parce que vous avez toujours l'affaire Siné en travers de la gorge et que cela vous empêche d'acheter Charlie Hebdo
Parce que vous voulez retrouver la fine équipe de Siné Hebdo et La Mèche
Parce que vous le valez bien.

Achetez le numéro 1 de Zélium (et les autres), le nouveau satirique franco-belge qui paraîtra en février !!!

Z_lium

Posté par Caricactus à 19:49 - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

14 janvier 2011

Rions un peu

Rhalalalaa les kholles de socio, quel massacre mes enfants. Jamais je n'aurais tant bafouillé, baragouiné, mélangé mes pinceaux de ma vie. Un peu d'autodérision, ça faisait longtemps.

Petit_jeu_001

Posté par Caricactus à 22:56 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

07 janvier 2011

Les Chinois, ils gagnent 10% du SMIC, et ils sont heureux !

C'est par cette belle phrase que Jacques Séguéla a de nouveau fait couler de l'encre et des octets cette semaine. Pour ceux qui ne le connaissent pas encore, Jacques Séguéla est un publicitaire français. Il a par ailleurs été un proche de Mitterrand et serait à l'origine de la rencontre entre Carla Bruni et Nicolas Sarkozy. On ne peut en tout cas nier que ce spécialiste de la communication a su graver son nom dans les esprits de ceux qui, tenant à peine sur leur jambes, prononçaient déjà à la perfection " Un café nommé désir ". En effet, Jacques Séguéla s'est fait remarqué en février 2009 en affirmant d'un ton affligé que " Tout le monde a une Rolex. Si à cinquante ans on n'a pas une Rolex, on a quand même raté sa vie ! "... alors que les médias ne parlaient plus que de crise, de licenciements et de baisse du pouvoir d'achat. Autant affirmer que celui qui ne peut crâner qu'avec du macramé est un raté.

Non seulement, celui qui n'a pas sa Rolex à cinquante ans aurait raté sa vie, mais en plus, il aurait tort de se plaindre à en écouter le vice président de Havas-Advertising. N'ayant pas changé de fil rouge et faisant donc toujours autant dans la dentelle, celui-ci a comparé le tempérament bougon des Français au travail avec celui des petites mains chinoises. C'est vrai quoi, "Les chinois, ils gagnent 10% du SMIC... et ils sont heureux ! ". Sans tenir compte du décalage de cette situation avec l'actualité (après tout, la dernière grève de la SNCF remontait à déjà plus de deux jours, à Dijon), vérifions la véracité de la phrase, pour le plaisir.

En 2009, le salaire annuel moyen de la population chinoise urbaine s'élevait à environ 34 340 yuans en 2009, soit 3806 euros, avant redistribution. En France, le salaire annuel net moyen en 2006 était de 23261 euros... soit un écart de 6,11... Si on le compare au SMIC annuel, on tombe à un rapport de 3.24. Néanmoins, il est difficile d'être exact puisque les fortes inégalités entre la ville et la campagne en Chine faussent les données : si on compare avec le SMIC et le salaire minimum dans la province du Jiangxi en 2007 avec le SMIC de la même époque, le rapport est de 31.86...

  Cependant, comparer les revenus d'un Chinois et d'un Français en valeur absolue n'a aucun sens, puisqu'on ne tient là pas compte de la parité du pouvoir d'achat. En s'intéressant au RNB par habitant en parité pouvoir d'achat, on relève que celui de la France était de 33 930 $ en 2009 et celui de la Chine de 6890 $, avec un rapport de 5.2. Naturellement, le RNB par habitant n'est pas le salaire pas habitant. Toujours est-il que nous sommes loin des 10% du SMIC, et que comparer le salaire chinois au salaire français n'a aucun sens si on ne tient pas compte des prix pratiqués.

  Il reste donc difficile de savoir si la première partie de l'affirmation de Jacques Séguéla est exacte. Il parait en revanche beaucoup plus simple de savoir si les petites mains chinoises sont heureuses de fabriquer les joujoux des Occidentaux. En l'occurrence il faut se rendre à l'évidence et affirmer que non, bien au contraire. " Et ils sont heureux, et ils se battent, et ils y croient ! ". "Ils y croient" tellement que cette année, les ouvriers chinois ont bloqués totalement l'usine Honda de Foshan, sous-traitante d'Apple. Des grèves ont éclaté en écho à Xian et dans le Jiangxi. Ils se battent tellement que les ouvrières de Kaida Toys ont mis à sac une partie des bureaux de leurs usines à Dongguan. Il n'y a pas à creuser bien loin pour deviner que le "et ils sont heureux" est de trop. Une dernière chose, mépriser celui qui se contente d'une Casio et faire l'éloge des petites mains chinoises assourdies par le tic-tac des machines, n'est-ce pas un  peu contradictoire ? Mais il est heureux, Jacques, avec ses gueulades, et il y croit ! ...

(sources : chine-informations.com, INSEE, Banque Mondiale)

Pfui TER-MI-NE !!! Je n'aurais jamais cru que courir après des chiffres pourrait être aussi pénible. J'ai le regret d'annoncer à imes professeurs que je ne serai jamais ingénieur de statistiques, et que je risque très fortement de mal tourner... en allant à sciences po par exemple ou pire, en faisant une école de journalisme !!!

Dessin à l'encre, à la plume scolaire et au feutre pour rattraper les bavures. Désolé pour la non tête de l'ostrogoth en question, je n'ai pas bien eu le temps de m'exercer. La faute à la prépa, vous dis-je...

Les_chinois_ils_sont_heureux_001

Posté par Caricactus à 19:10 - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

26 décembre 2010

Outrage au drapeau

Née en juillet dernier, l'infraction pour outrage au drapeau français a été mise en pratique pour la première fois le 23 décembre. Un algérien de 26 a en effet écopé de 750 euros d'amende accompagnée de quatre mois de prison avec sursis et d'un stage de citoyenneté pour avoir cassé la hampe d'un drapeau français dans la préfecture des alpes maritimes, avant de jeter les morceaux sur la fonctionnaire présente au guichet. L'exaspération due à la lenteur des services administratifs serait la cause de son geste.

Si l'accident est regrettable, la nature de la condamnation l'est encore plus. En effet, L'employée de la préfecture ainsi que les policiers qui ont maîtrisé l'individu et que ce dernier a tenté de frapper ont porté plainte. Or, le fautif a bien été condamné pour outrage au drapeau ! Faut-il en conclure que le respect des symboles passent avant celui de l'individu ?

Je vous propose ce petit dessin pour accompagner la question. Encre, pinceau, etc etc. J'espère que vous avez passé un bon Noël, que vous avez bien abusé des bonnes choses.

 

001