07 août 2013

Concours de dessin L'Opinion, Round 4

Le thème du jour : Les prévisions optimistes de Hollande sur les chiffres du chômage. Dessin non retenu.

 

Hollande chomage

Posté par Caricactus à 23:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Concours de dessin L'Opinion, round 3

Thème du jour : un rapport du Haut Commissariat à l'Intégration préconisait l'interdiction du voile à l'université.

Le deuxième dessin a été retenu parmi les finalistes.

 

laïcité à la française

 

foulard université

 

 


Mais c'est finalement Faro (ex Zélium) qui a décroché la timbale. Bravo à lui pour ce superbe amalgame entre voile et burqa.

lopinion-faro-03

Posté par Caricactus à 23:47 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

05 août 2013

Concours de dessin de L'Opinion n°2

Sujet du jour, Cécile Duflot a failli démissionner du gouvernement, elle aurait été rattrapée par un SMS de l'éxécutif.

 

Duflot couleuvre

SMS Duflot

 

Posté par Caricactus à 13:43 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Les vacances de François Ier

Un petit dessin envoyé à L'Opinion (après la deadline, merci le matériel informatique de Ouest France) pour leur concours de l'été qui devrait leur permettre de recruter un dessinateur. Le thème du jour, les vacances de François Hollande à la Lanterne, " résidence versaillaise autrefois dédiée au repos des Premiers ministres, mais récupérée par l'Elysée depuis Nicolas Sarkozy. "Un séjour parisien, pour rester proche des dossiers paraît-il.

 

Vacancs François Hollande

 

Vous l'aurez compris, dessin réalisé dans l'urgence, à l'arrache, hors délais, et pas avec le matos habituel.

Posté par Caricactus à 13:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]

30 juillet 2013

Hollande, sac à merde !

 

Voilà, c'est dit. C'était gratuit, bête et méchant, voire pas plus sincère que ça. Mais tout de même, ça serait bête de se priver d'un nouveau droit ! Vous pouvez désormais agonir d'injures le Président de la République (Le Point, Le Figaro Magazine et L'Express se frottent déjà les mains pour leurs prochaines unes), celui-ci ne pourra pas vous causer de suppléments d'emmerdes au motif qu'il est le chef de l'État. Jusqu'à présent, cela pouvait vous coûter jusqu'à 45 000 euros. Alors oui, bien sûr, le Président pourra toujours porter plainte pour injures publiques, menaces, diffamation,... Mais l'acte perd toute sa dimension de crime de lèse-majestée (rien n'a été prévu en revanche pour le crime de lèche-majesté. Coucou Philippe Val et Jean-Luc Hees).

Il faut dire que le délit était tombé en désuétude depuis De G... Ah non, un militant avait était condamné en 2009 sous la présidence d'un certain Nicolas S. Ce fieffé gauchiste d'Hervé Éon s'était pointé le 28 août 2008 dans Laval City avec son vélo et sa pancarte "Casse toi pauv' con", à l'occasion d'un déplacement de l'ancien Président. Il avait été condamné un an plus tard à une amende de 30 euros pour offense au chef de l'État. Peine confirmée par la Cour d'appel d'Angers, la Cour de cassation, mais annulée par la Cour européenne des droits de l'Homme ! Les magistrats de Strasbourg avaient estimé qu'inviter le chef de l'État à "se casser, pauv'con", ne constituait pas une "attaque personnelle et gratuite contre le Président de la République", mais "une critique de nature politique", sur le mode de la satire. D'autant plus que les mots avaient été empruntés à leur destinataire.

Hervé Éon a depuis repris sa vie de militant vénère, il a par ailleurs entamé les démarches pour retrouver un casier vierge.

Nicolas S. a depuis repris sa vie de militant vénéré, il a par ailleurs entamé les démarches pour conserver un casier vierge.

Comment je sais tout ça ? La culture générale, voyons !

...

...

...

D'accord. J'ai rédigé une (fort mauvaise) fiche de jurisprudence sur le sujet. Aucun mérite.

 

François Hollande s'était dit prêt à rencontrer les français. Vous pouvez donc lui adresser vos formules de politesse à cette adresse :

Monsieur de Président de la République
Palais de l'Elysée
55, rue du Faubourg Sain-Honoré
75008 Paris

Sachez que si vous ne pouvez pas souffrir les Femen, ou que vous êtes à la fin du mois dès le 10 du mois, ou tout simplement que vous avez élevé l'avarice au rang de vertu, l'Elysée accepte les courriers non affranchis et acceptera donc de payer pour lire vos pattes de mouche dégoulinantes de rage et farcies de fautes d'orthographe.

 

Ce fut pour moi l'occasion de tester l'aquarelle en pastilles et le pinceau à eau. Deux nouveaux outils de travail qui me promettent de grands moments de solitude, à en juger les premiers essais.

fin du délit d'offense au chef de l'état


04 juillet 2013

Ce René de Magritte

C'est officiel.

Je revendique désormais le titre de premier jeune à être allé un mois aux Pays-Bas et en Belgique, paradis des coinceurs de cônes de tout âge et de tout poil pour découvrir UNIQUEMENT la peinture flammande et néerlandaise ! Sans déconner, avoir 21 ans et passer un mois entre la Belgique et les Pays-Bas avec ses parents, c'est un peu comme s'appeler Jean-Marie Le Pen et aller en Algérie avec toute la Ligue des Droits de l'Homme dans sa valise (une ambulance en panne sur la voie ferrée de dégommée, au suivant) !
J'aurais pu vivre d'amour, d'eau fraîche et d'herbe pendant un mois, j'ai dû me contenter d'huile (sur toile). Bonne nouvelle quand même, j'ai pu remplacer l'eau fraîche par ces délicieuses trappistes et bières triples dont les Belges ont le secret... hic !

J'en ai tout de même profité pour faire un petit bilan, et m'apercevoir que j'avais plus dessiné pendant mon année de prépa que pendant ma deuxième année de DUT, faute de temps disponible (record de mauvaise foi, 15 sur l'échelle de Cahuzac). J'ai donc profité de ces vacances occasionnées par l'annulation d'un stage (RIP Dijonscope) pour me remettre au dessin en me disant que "Bah, c'est comme le vélo, ça s'oublie pas"... J'en conclus que le type qui a pondu cette maxime n'a jamais essayé le vélo sans les petites roues.

J'en ai également profité pour aller visiter le musée Magritte à Bruxelles. Après deux heures à parcourir quatre étages blindés de toiles, j'ai le regret de dire qu'entre le surréalisme et moi... Nan, ça va pas être possible. J'ai essayé hein. J'ai bien compris que c'était rigolo de bousculer l'académisme petit bourgeois, tout en étant un bigot incapable de se faire une place dans le microcosme parisien mené par André Breton, genre je-suis-trop-un-rebelle-qui-rentre-dans-aucune-case-j'étais-un-hipster-avant-que-ça-soit-cool. J'ai bien compris que un-titre-de-tableau-ne-doit-pas-servir-à-habiller-une-toile-et-une-toile-ne-doit-pas-servir-à-habiller-un-titre. Par contre, j'ai pas compris ce malin plaisir à pondre des titres de tableau complètement hors sujet avec la toile. Alors oui, j'aurais pu chercher les explications, comme tout journaliste qui se respecte, mais là j'étais en vacances. Du coup j'ai préféré user de ma mauvaise foi légendaire, un peu comme le jour où j'ai découvert ma note sur mon tout premier reportage, devoir de maths, de socio... Je soupçonne René Magritte d'avoir nommé ses tableaux aux hasards, juste pour le plaisir de voir des critiques d'art se contorsionner afin de trouver un sens à ses tableaux.

Self-Portrait-Rene-Magritte-1923

En parlant de sens, il s'accroche comment celui là ?


Breeef, ce mystère sur la manière dont René Magritte choisissait les noms de ses tableaux, c'était pour moi l'occasion de me remettre à la bande dessinée, et de redécouvrir à quel point c'est chiant de redessiner trente fois la même chose dans la même position. Gniii !

Magritte 1

 

 

Magritte part 2

" C'est l'histoire d' un mec qui s'appelle Magritte" Ben non, je me suis pas cassé la nénette pour le titre. En même temps, c'est jamais qu'une blague de plus sur les Belges.


 

Je suis pas sympa, j'ai quand même appris plein de trucs dans ce musée. Par exemple, j'ai enfin compris d'où venait la bannière de cet ignoble instrument de torture en ligne... Pardon pardon, de ce formidable outil pédagogique qu'était le blog de ma classe de prépa où on trouvait de superbes essais aussi digestes qu'une purée d'écorce de bouleau diluée avec de l'huile de moteur, à recaser s'il vous plait le jour de vos khôlles pour me faire plaisir. Joie.


Et puis entre nous, Clairvoyance est loin d'être la toile la plus tordue du personnage. En fait c'est un autoportrait de Magritte où il s'est représenté en train de peindre. C'est donc une-mise-en-a-bîme-ma-stur-ba-toire. Il prend un oeuf comme modèle, et vu qu'il est clairvoyant, il peint directement un oiseau.

...

...

Ah ouaiiiiis quand mêêêêême !

Et rapporté à l'actualité, ça peut donner plein de choses sympathiques. Par exemple, que peindrait Marine Le Pen si on lui montrait une photo des socialistes au pouvoir ?

Clairvoyance Marine Le Pen

Et puis avec un peu d'imagination, ça fait une bannière Facebook tout à fait potable, quoique un peu trop intello pour recueillir autant de likes qu'une photo torse nu prise dans une salle de bain avec un demi pot de gel étalé sur le crâne.

Couverture Tapie


Allez en prison. Ne passez pas par la case départ, ne touchez pas 400 millions d'euros.


 

Clairvoyance Copé

À vôt bon coeur m'âme Bettencourt, pour un pauvre parti qui vient de se faire invalider ses comptes de campagne par le Conseil constitutionnel !

 

À actualiser au fur et à mesure des trouvailles...

Posté par Caricactus à 21:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

17 juin 2013

Les mites de la nation

À moins d'avoir passé les dernières semaines sur une île déserte ou bien à avoir compulsivement grignoté les semelles de vos pantoufles après avoir vu la fin de la saison 3 de Game of Thrones, vous avez peut-être vaguement entendu parler du bacalauréat qui s'approche. Pour les journaleux débutants, c'est impensable de passer le mois de juin sans être allé tanner au moins une fois un ou deux lycéens à la sortie de leur salle d'exam pour leur demander à quel point il se sont gourrés. Pour le vétéran, je suppose que se voir refiler un sujet bac revient à peu près à la même chose qu'une affectation à la cafétéria du lycée de Trifouillis-les-Merles pour un chef étoilé.

Du coup, par compassion, et aussi par anticipation d'un inévitable sujet sur les résultats du bac à traiter dans trois semaines, je suis allé voir ce qui avait été demandé en philo. Et je dois dire que les S ont été gâtés. Peut-on agir moralement sans s'intéresser à la politique ? Mais la morale en politique, c'est beau comme les ronds de fumée d'un Balkany amateur de havanes qui se fait payer un bon gueuleton par le lobby cigarettier ! C'est beau comme un ministre du budget qui a planqué son argent en Suisse ! C'est beau comme un type qui se fait patron de presse grâce à l'argent de poche que lui a refilé l'État (si y a des gauchiss' favorables à un service public de l'information qui sont de passage, pensez-y) ! C'est beau comme ... Comme un tir sur une ambulance accidentée qui aurait deux roues au dessus d'un ravin et un nonagénaire cardiaque à son bord, ok. Mais quand on a une fenêtre de tir pareille, c'est dommage de se priver.

 

 

bac de philo 001

 

 

 

Posté par Caricactus à 21:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,

07 juin 2013

Dessin de droite

Le mémoire, check, le portrait du sieur Paquet pour le blog Le Monde, check, le déménagement, CHECK ! Voir son plan stage de juin tomber à l'eau pour cause de liquidation judiciaire euh... check. Il ne me reste plus qu'à me remettre au dessin, ce que je fais difficilement. Idée pourrie, coup de pinceau parkinsonien... Au moins j'ai fait mon quota éditorial de droite pour l'année, les militants UMP et autres égéries de la manif pour tous qui voudraient m'apprendre ce qu'est l'objectivité sont donc priés d'aller se faire foutre.

fils député PS cannabis 001

Posté par Caricactus à 15:06 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

19 mai 2013

Le dessin auquel les lecteurs du Monde ont échappé

Comment ça j'ai abandonné mon blog ? C'est faux regardez ! Eeeeet hop ! Un post... En trois mois.

Il faut dire que je n'ai plus le goût de l'écriture en ce moment. À part pour pisser quelques hectolitres de copie à déverser dans mes 50 pages de mémoire, je n'ai plus trop le temps, plus trop l'envie non plus. En fait j'ai l'impression d'écrire avec un manche à balai coincé dans la raie, et c'est plutôt gênant.

Par exemple, ce portrait du chef de l'opposition de droite à la municipalité coco de Saint-Pierre-des-Corps, j'en ai chié pour le faire, mais j'en ai chié... Et puis faut pas faire de froufrous hein, t'ention, c'est pour un blog hébergé par Le Monde ! Allez, je te rajoute 10 centimètre de manche à balai pour que tu comprennes.

Mais bon tu vas bien nous faire un p'tit dessin hein, ça va être rigolo ! Bon par contre t'oublies pas de faire attention à ta manière de dessiner les nez hein. T'as tendance à les faire un peu... crochus, si tu vois ce que je veux dire. Bon, et si mon type a un pif dans lequel tu mets facile trois doigts et qu'en plus pour les besoins du dessin faut que je le dessine de profil ? Et ben tu lui fais un petit nez quand même ! Il sera pas reconnaissable, mais ça nous évitera d'avoir les traumatisés des " heures sombres de notre histoire " sur le dos (y en avait encore tout plein là où j'étais avant,à Vichy).

Bon alors après avoir observé la bête en conseil municipal, l'avoir vu pagayer contre la majorité rouge/rose-bonbon et se faire sévèrement rétamer, je me dis que ça pourrait être rigolo de le voir ramer à contre courant sur la Loire (bah oui sur la Loire, il faut une référence au local. Toujours. Même si c'est cliché). Et puis une Loire rouge-coco, qu'on comprenne bien contre quoi il se bat. Mais euh quand même... Tu veux pas rajouter un petit panneau " Saint-Pierre-des-Corps " pour les lecteurs mal comprenant ? Soit...

Maurice le rameur 001

 

Là je me dis "ok, les buissons tu sais faire". Mais pour le reste... Une traîné blanche pour souligner le mouvement qui est dégueulasse, un type à peine reconnaissable, ça passera pas.

Ben non c'est pas passé. Mais pas vraiment à cause de la gueule du dessin.

"Ouais mais non la Loire en rouge on dirait du sang, ça pourrait rappeler les morts du communisme, être mal interprété... Tu veux pas le refaire avec la Loire en bleu ? Ca peut peut-être s'arranger sur Photoshop ? "

Ben non. Je peux en avaler des couleuvres pour avoir un papelard sur un blog Le Monde, je peux accepter la critique, surtout sur mon coup de crayon, mais faut pas déconner non plus. Le dessin c'est mon pré carré d'impertinence, mes water-closets où je peux péter un coup en laissant la porte grande ouverte, pas touche. Il y a déjà Plantu pour dessiner avec le pinceau calé dans la raie... Je préfère dessiner continuer à dessiner dans mon coin et avec mes pieds.

Posté par Caricactus à 11:32 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,