Le pays se serait mis en bons termes à coups de biffetons avec plusieurs membres de l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe (le truc qui gère la Convention Européenne des Droits de l'Homme, pour faire court. On les entends jamais mais ça reste important tuwois). Résultats : un rapport sur les prisonniers politiques pas franchement complaisant avec l'Azerbaidjan a été rejeté. Enquête en cours. Plus d'infos en cliquant sur le dessin.

2017