Le maire de Strasbourg, Roland Ries, a dû se frotter aux recommandations du déontologue sur la démarche à suivre pour les élus afin d'éviter tout conflit d'intérêt. Ceux-ci devront laisser tomber leur participation aux sociétés d'économie mixtes de la ville, quitte à se couper d'une certaine expertise sur les dossiers. Parallèlement, Roland Ries fait le service minimum pour la campagne de Benoît Hamon. Sûrement une manière d'éviter un conflit d'intérêt pour cet ancien soutien de Manuel Valls...

Poce blo pour Rue89 Strasbourg, abonnez-vous en cliquant ici.

Ries_ethique