L'antenne moscovite de l'ONG Amnesty International a eu la mauvaise surprise mercredi dernier de trouver ses locaux placés sous scellés. La ville invoque des loyers impayés pour justifier cette mesure, raison démentie par Amnesty dénonce pour sa part une nouvelle pression contre les droits de l'Homme et leurs défenseurs. Plus d'infos en cliquant sur le dessin.

russie amnesty