D'un côté du Rhin, on s'émeut que des néonazis foutent le feu aux foyers qui doivent accueillir les réfugiés syriens. De l'autre côté, on s'inquiète quand on voit ses voisins voter en masse pour un parti dirigé par une grande dame de fer à la voix rauque. C'est toujours l'occasion de ressortir du placard les vieilles icônes du couple franco-allemand.

poussée extrême droite