Pendant des siècles, le Japon a du cacher ses Shungas, ces images érotiques dont raffolait la bonne bourgeoisie. La faute à un tour de de vis durant le XVIIIe siècle, et à l'arrivée des occidentaux au XIXe siècle sur l'île qui firent tout pour cacher ces seins qu'ils ne sauraient voir. Mais depuis le 3 octobre, une exposition de Shungas à Tokyo brise enfin le tabou. Plus d'informations en cliquant sur le dessin.

Japon érotique