C'est curieux, j'aurais juré avoir publié ce dessin, et pas moyen de le retrouver sur mon blog. Est-ce qu'il y a eu un moment où je suis tombé assez bas dans l'autocensure pour le supprimer sur un coup de tête ? J'en ai peur... Soit, je me rattrape et vous le livre maintenant, il s'agit d'une croûte que j'avais faite il y a fort longtemps (et ça se voit, héhéhé), le jour où ce pistonné de Jean Sarkozy avait eu son marmot. Une manière de remercier son papa de s'être saigné aux quatre veines pour lui sauver la mise dans de sordides histoires d'accident de scooter et de parcours scolaire pitoyable, en le gratifiant du titre de grand-père. Or, il se trouve qu'aujourd'hui c'est le petit Nicolas lui-même qui va connaître de nouveau les joies de la paternité, des couches sales et du vomi à pas d'heure. Comme à l'époque où le Prince Jean avait eu son petit, la presse people a sorti la brosse à reluire et l'a abondamment léché avant de cirer les talonnettes de ce triste sire. Voici, à titre d'exemple...

Il n'empêche que mon dessin, réalisé en janvier 2010, est toujours valable !

Sarko papy 001